Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ines Gaci

Daft Punk : leur véritable identité enfin dévoilée

by Rafale

25 Avril 2013

Cet article est reposté depuis une source devenue inaccessible.

Daft Punk : leur véritable identité enfin dévoilée

Info Le Sp@m - Paris, 15/04/13.

C'était l'un des secrets les mieux gardés du petit monde médiatico-culturel : la véritable identité des deux membres de Daft Punk, duo phare de la French Touch dont le quatrième album, "Random Access Memory", sortira officiellement le 20 mai.

Soucieux de préserver leur anonymat, les deux musiciens s'étaient fabriqué de toutes pièces des tenues de robots inspirées de la série Galactica relookées par Hedi Slimane. Ainsi que deux pseudonymes destinés à décourager toute velléité d'enquête : Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo (notons avec le recul que ce second pseudonyme, peu crédible, aurait pu mettre la puce à l'oreille de tout bon journaliste d'investigation).

Un stratagème qui vient pourtant de voler en éclats en raison d'une rumeur persistante : Daft Punk ne serait que le double visage anonyme d'un autre duo éléctro français, Justice.

S'estimant diffamés, les deux musiciens ont convoqué hier la presse internationale pour révéler leur véritable identité. Et la surprise fut immense lorsqu'ils ont retiré leurs casques respectifs, dévoilant les visages d'un duo très connu dans les années 90 à la télévision : Charly et Lulu (voir photo ci-dessous).

Charly, de son vrai nom Charly Nestor et Lulu, de son vrai nom Jean-Marc-Lubin, se rencontrent en 1990 dans les coulisses de "Ciel mon mardi!", diffusé sur TF1. Charly est alors en charge du public et Lulu s'occupe du Minitel. De ce poste naîtra sa passion pour l'informatique en général, et les robots en particulier.

"Nous avons connu la gloire dans les années 90 à la télévision mais nous avions peur que le monde de la musique ne nous accepte pas", a confié Lulu.

Avant de changer d'identité, les deux comparses avaient en effet connu une première expérience mitigée dans l'industrie du disque. Énorme tube de l'année 1997, leur morceau "Le feu ça brûle" ne leur permit pourtant pas d'être acceptés dans le monde très fermé de l'industrie du disque.

"Dans les soirées, certains étaient très agressifs, confie Charly. Ils nous jetaient leurs cigarettes au visage en chantant notre refrain". Ce qui poussera le duo à choisir l'anonymat en créant Daft Punk, avant de prendre une revanche éclatante sur le milieu avec cette seconde carrière exemplaire. Mais alors, pourquoi prendre le risque de tout révéler à quelques jours de la sortie mondiale de leur nouveau disque ?

"Le fait que de plus en plus de gens puissent penser que nous étions ces deux branleurs de Justice nous était réellement insupportable", expliquent d'une même voix les deux comparses, comme aux plus belles heures du Hit Machine.

Une révélation qui jette le trouble sur toute la profession et souligne l'étrange disparition de certains animateurs phares des années 90. Une rumeur grandissante entourerait désormais Maureen Dor, que certains soupçonnent d'avoir créé un autre personnage devenu star internationale : Lady Gaga.

Pour ne pas nuire à leur reconversion, les deux ex-animateurs avaient décidé d'apparaître masqués. Bien leur en a pris.
Pour ne pas nuire à leur reconversion, les deux ex-animateurs avaient décidé d'apparaître masqués. Bien leur en a pris.

Pour ne pas nuire à leur reconversion, les deux ex-animateurs avaient décidé d'apparaître masqués. Bien leur en a pris.